Prog 2021



Expo d
hiver 
 [ouverture de saison] ANNULE & REPORTE EN 2022


Christian LEROY

Peintre
du 31 janvier au 201 février 2021 (vernissage le 30 janvier à 18h30)

Formé durant son adolescence à l’atelier du peintre Auguste LECARPENTIER, Christian LEROY  commence à exposer dès ses 17 ans. Diplômé des Arts Appliqués à Paris, il crée son propre  studio de graphisme et travaille pour de grandes entreprises industrielles et technologiques.  Parallèlement il enseigne le dessin au Greta Paris et anime toujours régulièrement des ateliers  de peinture et de dessin académique. 

Installé en Bretagne depuis 2003, il partage son temps entre son métier de graphiste et sa  passion pour la peinture. Depuis 2012 il multiplie les expositions et remporte de nombreux  prix et récompenses. Il est aujourd'hui membre de l’Académie des Arts & Sciences de la Mer  et médaille d’argent Arts-Sciences-Lettres. 

Avec pour thèmes de prédilection, la mer, le portrait et l’architecture, sa peinture est la  mémoire d’un arrêt sur image révélant un instant précis où l’illusion devient réalité. 

La Salle Anne de Bretagne exposera en 2022 sa dernière série "Face[s] au vent" qui a fait l'objet  d'un livre en 2019. Avec de grands portraits et peintures marines, l’exposition vous présentera  une trentaine de toiles illustrant le destin de gens de mer, connus ou anonymes, du docker à  la navigatrice, en passant par un migrant, un rescapé de naufrage ou un ancien gardien de  phare. Les reflets d’un monde ordinaire qui peut devenir extraordinaire lorsque l’art s’en  mêle. 

 

www.leroychristian.com
PLOUMILLIAU (22)

 



Expo de printemps


Thomas GODIN

Peintre
du 28 mars au 25 avril 2021 (vernissage le 27 mars à 18h30)

Dans l’intimité nocturne de son atelier, Thomas Godin, en alchimiste, transforme le cuivre en  lumière. La surface de ses plaques gravées devient un espace aussi vaste que profond. Le ciel  et la mer semblent prendre plaisir à s’y réunir. Il faut dire qu’en autodidacte, l’artiste suit à la  lettre l’enseignement que professe la nature. Parce qu’il sait l’écouter, le vent lui souffle des  idées. Parce qu’il sait les voir, les nuages, en passant, lui prodiguent de bien savants conseils.  Parce qu’il est breton, Thomas Godin a battu les chemins du monde de ses pas vagabonds.  Cette simultanéité de l’enracinement et du voyage nourrit son rapport au monde et contribue  grandement à la richesse de son art. A équidistance entre l’esprit de l’artiste et le corps de  l’artisan, sa démarche est toute entière la quête d’une unité tant formelle que spirituelle. 

Si la contemplation de ses gravures ne requiert aucune connaissance particulière, elles  constituent néanmoins autant d’accès à un monde grandiose où la linguistique rencontre la  cartographie et l’ethnologie, la sociologie. En somme, l’œuvre de Thomas Godin est un trait  d’union efficace entre l’art et la vie. 

Selon une approche très asiatique de l’existence, la « conscience de », que l’artiste a érigée  en authentique mode de vie, lui permet d’entretenir des dialogues féconds avec les matériaux,  avec les couleurs et avec les formes qui découlent parfois par hasard de leurs combinaisons.  Le graveur demeure confiant. Il sait qu’il fait bien les choses. 

Agrippant imperceptiblement une ligne d’horizon - simple trait délimitant le ciel de la mer - nombre des œuvres de Thomas Godin sont des paysages, c’est-à-dire des autoportraits  puisque, dans son cas, le réel se niche aussi dans la puissance imaginante de son esprit, de sa  mémoire, de son âme. Tonifié par les embruns d’un ciel liquide, il sculpte simplement  l’existence éphémère de l’atmosphère. Toutes ses vues ont l’élégance de ne rien affirmer.  Elles suggèrent seulement et permettent à chaque spectateur de reconnaître les lieux, de se  reconnaître dans les lieux. En s’invitant dans les espaces creusés par le burin, l’encre colore la  surface blanche du papier. Les traces sont des tâches, les tâches sont des formes. Sous le  mécanisme implacable de sa presse, ces formes gagnent leur autonomie et la silhouette  éruptive d’un volcan indonésien peut devenir l’écaillement sublime d’une coque de bateau ou  encore l’escarpement d’un littoral à marée basse. L’interprétation du regardeur vient  parachever une œuvre où plusieurs subjectivités fusionnent.  

La puissance symbolique des disques qui se répandent aux cimaises de sa galerie  landernéenne provient du fond des âges. Lointain écho à l’archéologie chinoise, à des  pratiques votives africaines, ils sont les heureux témoins d’une pensée sensible sur la vie, son  cycle tragique et beau à la fois.

Entre la nuit et le jour, l’ici et l’ailleurs, le réel et le fantasme, le cœur et l’esprit, les gravures  de Thomas Godin sont des ponts entre des mondes que l’intelligence de sa main sait parvenir  à réunir dans une secrète unité. 

Romain Arazm 

 

 

  www.thomasgodin.com

  LANDERNEAU (29)

 



Expo d'été


Oscar YANA

Peintre
du 1er juillet au 29 août 2021 (vernissage le 26 juin à 18h30)

Artiste plasticien et musicien, Oscar Yana a vécu jusqu’à ses 22 ans entre la Bolivie et le Pérou, sur les  hauts plateaux andins. Il part ensuite rejoindre sa sœur en Espagne et, au fil des rencontres, se retrouve  en France, à Lorient, où il fonde une famille. 

Au travers de ses créations, il parle d’histoire et de son histoire. Sa recherche toute entière s’inscrit  dans un va et vient entre modernité et tradition. 

Il s'inspire de figurines et de motifs picturaux des cultures andines méconnues de Nazca (IIIe- VIe  siècle) et de Tiahuanaco( IIIe – Xe siècle) qu'il transfigure par des techniques artistiques occidentales,  tout en préservant l’absence de perspective caractéristique des œuvres ancestrales. 

Curieux, ouvert au monde, à tous les mondes, il essaie de renvoyer à travers son œuvre foisonnante  la question de ses origines, de son identité, et de l’acculturation. 

S'il puise son inspiration dans sa culture d’origine, il brouille subtilement les codes d’une lecture  purement exotique de son travail. 

« Bien que breton d’adoption, toutes mes œuvres sont inspirées du Pérou ancien, qui représente  aujourd’hui le Pérou et la Bolivie. 

L’art contemporain andin n’est pas très connu à l’exception de quelques artistes. La diversité des peuples et des lieux qui forment les pays andins montre une richesse culturelle importante.  

Dans mon travail, je montre la nécessité primordiale de transformer par les influences extérieures (la  trans-culturation imposée par l’occident) les œuvres anciennes déplacées ou détournées. 

Mon rôle est de réactiver ces formes et ces témoignages du passé et tenter de recréer et de  m’approprier à ma manière les techniques et les modes de création occidentaux pour inscrire leur  message propre et original, en ce moment, tout en conservant les éléments ancestraux. 

Pour les amérindiens, la tradition est toujours présente, nous nous trouvons à mi-chemin d’un passé…  et d’un présent très complexes. 

L'invitation à exposer à la « Salle Anne de Bretagne de Pleyber-Christ est une belle opportunité pour  mettre en lumière toutes les facettes de mon travail : peintures en grand format, art postal, volumes,  gravures, toiles imprimées…» 

 

  www.oscaryana.weebly.com

  LORIENT (56)

  



Salon des amateurs


Salon des artistes pleyberiens

du 11 septembre au 2 octobre 2021 (vernissage le 10 septembre à 18h30)



Expo d
automne [clôture de saison]


Catherine HUTTER - Pastelliste 

Jean-Pierre PICHEREAU - Sculpteur

du 21 novembre au 19 décembre 2021 (vernissage le 20 novembre à 18h30)

 

Caterine HUTTER 

Je me suis nourrie des paysages et de l’espace. Le pastel m’a permis de voyager depuis vingt  ans dans des mondes que je n’aurais jamais pu penser aborder un jour, fruit des visions de la  nature et de mes désirs de sérénité. 

Je travaille au plus près de l'océan auprès duquel je vis. J'y puise une partie de mon énergie  vitale et créatrice. Mon regard s'est plus spécifiquement porté sur l'eau elle-même. J'éprouve  comme une fascination pour ses reflets magiques et son pouvoir à la fois apaisant et propice  à la méditation, à une curiosité toujours en mouvement, somptueux spectacle offrant à chacun  un espace de liberté imaginative. 

J'y vois des reflets, mais aussi ce que j'y amène... Miroirs de l'âme. 

Le cycle de travail sur les âges de la vie est en cours avec le troisième tableau: « entre deux  rives » ou l’automne de la vie, exposé pour la première fois au Festival de l’Abbaye du Valasse.  

 

 

  www.catherinehutter.fr

  CANCALE (35)


Jean-Pierre PICHEREAU 

La sculpture est comme le souffle, une autre forme de la parole. Un passage à travers le mur  des apparences où échappent de singuliers objets. Un lieu de culture, un creuset chargé  d’histoire, de matières solides et beaucoup d’imagination, pour élaborer un alliage qui prend  forme dans le flux des rêves et des espérances… 

Je cherche à partager mon étonnement de l’existence et de la beauté de notre univers et de  ses mystères. Rappeler la rareté et la fragilité de ce qui nous est prêté. Inspiré et impressionné  par l’art de la nature, je collecte cailloux, bois flotté, érodés ou grignotés, matériaux divers à  partir desquels on peut lire une intention. A travers ces esquisses et en adaptant les savoirs  faire (bronze, céramique, …), je tente de finaliser une œuvre émergeant des profondeurs de  la nature. Ce sont des entités vivantes, immobiles et silencieuses, animées d’une grande  présence. La lumière, la forme ou la méthode me proposent d’explorer toutes sortes de  domaines d’expressions, au fil de l’intuition, au gré de l’imagination. 

Quelque chose habite dans le hasard. 

 

 

      
 

EXPO EN COURS

Nicolas Perruche & William Geffroy

ANNULEE

Salle d'exposition Anne de Bretagne à Pleyber-Christ  En savoir plus…


Horaires :

Le lieu réouvrira avec l’expo d'été 2021.

Entrée libre

Retrouvez-nous sur :

Facebook salle Anne de Bretagne Instagram salle Anne de Bretagne

© Salle d’Exposition Anne de Bretagne à Pleyber-Christ (Finistère-Bretagne) - Mentions Légales
Réalisation : Expression